non-classé

Le Service d’Ordre du Parti Socialiste – rencontre le 29 mars avec le responsable national

Ecrit le

Entretien avec Hervé Rivano, responsable du Service d’Ordre du Rhône.
Le Service d’Ordre reste encore un mystère pour nombre de camarades.
Pourtant, ces dernières années, tu nous vois de plus en plus, surtout depuis que des socialistes sont au gouvernement. Nous sommes malheureusement aussi plus fortement sollicités depuis que la situation sécuritaire en France l’exige. Laisse moi te parler du Service d’Ordre du Parti Socialiste.
Le Service d’Ordre, ce sont ces hommes et ces femmes qui t’accueillent dans les différentes manifestations organisées par le Parti, qui sont dans les allées des salles de meeting, qui accompagnent parfois nos candidats. Ces hommes et ces femmes, ce sont des camarades, des militants bénévoles comme toi et moi. Nous militons dans nos sections et y défendons nos convictions en débattant avec cœur. Nous allons tracter sur les marchés, coller des affiches, toquer aux portes, comme toi. Certains sont même élus ou l’ont été. Mais dans certaines occasions, notre militantisme est différent. Il consiste à donner à nos camarades un cadre dans lequel ils peuvent militer librement.

non-classé

La concertation, clé de voûte de nos politiques métropolitaines

Ecrit le

Par Anne Brugnera
Présidente du groupe Socialistes et républicains métropolitains
Le conseil de la Métropole du 10 décembre a avant tout été marqué par l’adoption du Pacte de Cohérence Métropolitain.
Après des débats de près de 4h et l’examen de plus de 80 amendements, ce document inédit a été adopté à une très large majorité, venant récompenser le travail accompli depuis près de 10 mois. Concertation et dialogue avec les élus métropolitains, les maires et leurs équipes, ont en effet permis la naissance d’un texte d’équilibre, coproduit et donc largement partagé.

A la Fédération, Actualité, Communiqué, Elections

Déclaration de David Kimelfeld suite aux résultats des élections régionales

Ecrit le

Les résultats de la semaine dernière ont été un véritable séisme politique, plaçant le FN en seconde position au niveau national et en tête dans plusieurs régions.
Au lendemain du 2e tour des élections régionales, je tiens avant tout à saluer la mobilisation de nos concitoyens qui, majoritairement, se sont dressés contre l’extrême-droite.