L’emploi des jeunes, priorité du gouvernement. Entretien avec Jacky Darne

Ecrit le & classé dans Editos et entretiens.

Entré en vigueur en novembre 2012, le dispositif Emplois d’Avenir est au coeur de la mobilisation du gouvernement pour l’emploi des jeunes. Le dispositif permettra dès 2013 la création de 100 000 postes. Par ailleurs, en décembre dernier, la création du nouveau dispositif de lutte contre le décrochage scolaire « Objectif Emploi » renforce encore l’action en direction des jeunes et doit permettre à 20 000 jeunes sortis sans diplôme du système éducatif de raccrocher de manière effective d’ici fin 2013. Enfin, la Garantie Jeunes, sera quant à elle déployée dans 10 territoires pilotes dés la rentrée de 2013 afin de faire en sorte que chaque jeune au chômage depuis 4 mois dispose d’une offre d’emploi, de formation ou de stage de qualité . Toutes ces mesurent permettront de repérer les jeunes les plus en difficulté, leur proposer un parcours de formation et leur offrir une première expérience professionnelle. Une politique qui marquent la mise en œuvre d’une véritable prise en charge partenariale du chômage des jeunes, par l’État, les collectivités et les associations.

Rencontre avec Jacky Darne, Président de l’Union Régionale des Missions Locales  :

Quel sera le rôle des missions locales dans la mise en ouvre des Emplois d’avenir ?
Les Missions Locales sont en première ligne parce que c’est le réseau le plus important de connaissances et d’appui aux jeunes. 125 000 jeunes sont suivis en Rhône-Alpes, dont 35 000 dans le Rhône !
Les Missions Locales apprécient ce dispositif pour 3 raisons: Il s’adresse en priorité aux jeunes sans qualification (environ 40 % des jeunes suivis). C’est bien car c’est pour eux que l’insertion professionnelle est la plus difficile. Dans certains cas (jeunes habitants des quartiers politique de la ville) la qualification est possible jusqu’au niveau bac+2.
La durée du contrat : 3 ans est une bonne durée (cependant des contrats plus courts de 1 ou 2 ans sont possibles). Elle permet une vraie formation et donne à l’employeur une meilleure possibilité de gestion du poste de travail. La mission locale a une fonction d’accompagnement tout au long du contrat. La durée hebdomadaire de travail de 35 heures est aussi satisfaisante car dans ce temps il est possible d’intégrer de la formation tout en laissant une disponibilité pour le travail suffisante.

Le niveau de la participation de l’État est à un niveau significatif et laisse une charge de 25 % à l’employeur ce qui est en général finançable (n’oublions pas qu’un travail est fourni en contre-partie !)

Comment se passe le démarrage de ce dispositif ?
Ce dispositif est pertinent et utile, il doit réussir.
Pourtant aujourd’hui il ne démarre que lentement : les collectivités locales sont contraintes financièrement, ce qui les rend prudentes. Prudence qui se traduit par une hésitation dans les recrutements -même de contrats très aidés- et a aussi conduit à limiter les subventions aux associations ou aux autres institutions du secteur non marchand (employeurs visés par les emplois d’avenir).

C’est pourquoi nous lançons un appel à la mobilisation pour populariser ce dispositif et pour trouver les solutions aux problèmes éventuellement rencontrés.

N’hésitez pas à contacter le réseau des missions locales pour qu’elles puissent venir, au cours de rencontres et réunions, répondre aux questions que peuvent se poser les employeurs potentiels.

Elections présidentielles : nouveau gouvernement – Le mot de Jacky Darne

Ecrit le & classé dans Editos et entretiens.

Le nouveau gouvernement de notre pays est composé de femmes et d’hommes de grandes qualités.

C’est un gouvernement de personnes, nouvelles pour beaucoup, qui ont toutes montrées dans leurs engagements antérieurs, leurs capacités à mettre en œuvre le programme de François Hollande.

 

Nous sommes heureux et fiers que la benjamine du gouvernement soit Najat Vallaud Belkacem.

Son talent, ses convictions, sa jeunesse, son dynamisme feront merveille dans les importants attributions qui lui sont confiées, ministre du droit des femmes et porte parole.

Elle a choisi,pour se consacrer en totalité à ses responsabilités, de ne pas briguer de mandat de députée. Nous comprenons sa décision.

 

Anne Brugnera, une militante tout aussi talentueuse et convaincue prend la relève dans la 4e circonscription du Rhône. Nous appelons les électeurs à donner une majorité au changement en votant pour elle.

 

Jacky Darne

Premier secrétaire fédéral

Fédération du Rhône du PS

L’édito de Jacky Darne – janvier 2010

Ecrit le & classé dans Editos et entretiens.

L’identité socialiste

Le pseudo-débat sur l’identité nationale divise plus qu’il ne rassemble. Pour nous, le débat nécessaire est celui de l’identité socialiste. Les XIXe et XXe siècles ont vu les socialistes forger leur identité à travers leurs luttes.

Depuis la mondialisation et les nouveaux rapports de force, les nouvelles technologies et les découvertes scientifiques ont brouillé notre identité pour nous même comme pour nos concitoyens.

Nous devons leur démontrer que notre identité est toujours de prendre en compte les évolutions du monde pour que l’égalité, la justice, la liberté, la laïcité, la solidarité soient les objectifs de notre action. Nous devons leur démontrer que nous sommes capables de prendre en compte les évolutions pour en garder ce qu’elles ont de positif et les écarter quand elles asservissent l’homme plus qu’elles ne le libèrent.

Jacky Darne, premier secrétaire fédéral

L’édito de Jacky Darne – septembre 2009

Ecrit le & classé dans Editos et entretiens.

Une rentrée décisive

Après des élections européennes décevantes notre parti a semblé prendre la mesure de notre problème. Chacun affirmait notre responsabilité collective et nul n’affirmait que les torts étaient chez les électeurs. Repenser notre projet, notre stratégie, nos pratiques, notre organisation furent des propositions largement partagées. La conscience de notre prochain rendez-vous avec les prochaines élections régionales conduisait à cette attitude. Mais le mois de juillet ne fut pas fameux et les médias et d’autres s’en donnèrent à cœur joie. Nous sommes à la croisée des chemins.

Soit le cycle qui nous conduirait à notre marginalisation de la vie politique s’amplifie soit nous démontrons notre capacité à faire face. Dans le premier cas tous ceux qui le peuvent se retrancheront dans les places fortes locales -communes, départements, régions- en attendant de nouvelles perspectives et alors le PS devient un appareil formel. C’est le modèle qu’a suivi de fait le Parti Communiste.

Soit nous nous donnons les moyens d’être au rendez-vous de l’histoire : celle de la rénovation de la social démocratie, dont on pouvait penser qu’elle était à même de paraître porteuse d’espoir dans les tourments de la crise. Ce travail nous ne devons pas le faire seuls. Les résultats des élections européennes montrent que les autres partis socialistes européens sont à la même enseigne. Le débat doit donc s’engager au sein de l’internationale socialiste. Nous avons aussi besoin du dialogue avec toutes les forces sociales du pays, partis, syndicats, associations, chercheurs, individus Nous devons trouver avec eux les formes constructives d’un débat.

Notre séminaire de rentrée est la première occasion locale de réfléchir débattre, proposer. Venez-y nombreux avec vos amis, adhérents, sympathisants ou simplement citoyens souhaitant discuter. A bientôt.

Jacky Darne
Premier Secrétaire Fédéral