Communiqué: Assassinat de Chokri Belaïd

Ecrit le & classé dans Communiqué.

Communiqué de presse du Parti Socialiste du Rhône

Le Parti socialiste du Rhône a appris avec consternation l’assassinat du Secrétaire général du Mouvement des patriotes démocrates, Chokri Belaïd.

Ce camarade, qui dirigeait le parti des Patriotes démocrates, était une des figures du Front populaire, l’alliance de mouvements de gauche du pays. Il a été tué de plusieurs balles en sortant de chez lui mercredi matin alors que la veille encore, il dénonçait sur un plateau de télévision « la stratégie méthodique d’explosion de violence à chaque crise au sein du Mouvement Ennahda » le parti islamiste au pouvoir.

L’assassinat de Chokri Belaïd intervient dans un contexte politique très tendu en Tunisie. La dissolution hier du gouvernement tunisien et la promesse du premier ministre d’organisation d’élections rapides pour tenter de calmer les violentes manifestations qui ont eu lieu depuis mercredi ouvre une nouvelle période d’incertitude dans le pays.

Dans ce contexte, Le Parti Socialiste du Rhône, comme François Hollande l’a fait, condamne vigoureusement ce lâche assassinat et appelle au respect des idéaux portés par le peuple tunisien lors de sa révolution en 2011. Que l’ensemble des démocrates tunisiens, mobilisés pour la liberté et l’avènement de l’état de droit soit assuré de notre plein soutien dans ces moments difficiles.

En région, un rassemblement du Front Populaire Rhône-Alpes qui regroupe les partis politiques tunisiens et français, les syndicats, les associations, la Ligue des Droits de l’Homme, le syndicat des magistrats, le syndicat des bâtonniers, et dont le PS est membre, s’est constitué pour coordonner le soutien au combat des démocrates ici et en Tunisie.

 

David Kimelfeld, Premier Secrétaire fédéral du Rhône

Shoki Ali Said, Secrétaire fédéral aux Droits de l’Homme et Solidarités internationales.

Cécile Michaux, Secrétaire fédérale à la communication.

La Fédération condamne l’instrumentalisation de la misère par des groupuscules d’extrême droite

Ecrit le & classé dans Communiqué.

La Fédération du PS du Rhône condamne l’instrumentalisation de la misère par des groupuscules d’extrême droite
Nous avons été doublement choqués en apprenant par la presse qu’un groupe d’extrême droite avait mené une action de communication idéologique en organisant une charité sélective auprès de personnes sans abris. Nous avons été doublement choqués par l’action elle-même et par l’écho médiatique dont elle a bénéficié.
En opérant une sélection raciale parmi les personnes les plus pauvres, l’extrême droite montre ainsi qu’elle nie l’humanité de ceux qui ne correspondent pas à leurs critères. Cette idéologie de la hiérarchie raciale a toujours entrainé la violence et la haine dans l’histoire et doit être combattue pour cela.
En utilisant la misère pour véhiculer un message politique, l’extrême droite fait la démonstration qu’elle ne s’intéresse ni à la réalité de la précarité ni aux personnes qui en souffrent quotidiennement mais qu’elle s’en sert uniquement pour diviser les Français et désigner des bouc-émissaires.
Par ailleurs, nous sommes interpellés par la résonance médiatique d’une action aussi abjecte. Avec 600€, ce groupuscule partisan de la haine a eu droit à une grande publicité de la part de médias locaux et nationaux. Ils le disent eux-mêmes, la médiatisation de leurs actions contribue à augmenter les dons qu’ils reçoivent. Nous regrettons profondément que cette action indigne ait eu un tel écho quand dans le même temps les associations, ONG, les services d’action sociale et les pouvoirs publics se mobilisent tout au long de l’année auprès de toutes les populations les plus démunies, sans faire la une des journaux.
La déclaration universelle des droits de l’homme indique dans son article premier que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. »
L’extrême droite méprise les fondements de la République Française. Il nous appartient non seulement de condamner ces actes illégaux parce que discriminatoires, mais aussi de promouvoir, chacun à son niveau, notre idéal commun d’égalité des êtres humains en dignité et en droit.
au nom de la fédération
David Kimelfeld, premier secrétaire fédéral

Communiqué de Rabia Aziz – Secrétaire Fédérale en charge de la Santé

Ecrit le & classé dans Communiqué.

La dépendance, un enjeu national

Le Parti Socialiste défend l’idée d’un nouveau pilier de la Sécurité sociale pour prendre en charge les personnes âgées dépendantes.

Pour le gouvernement actuel, il n’est pas question de créer une nouvelle caisse de sécurité sociale. Le Medef, lui, propose un système assurantiel obligatoire.

Car, nous défendons un droit universel à la compensation de la perte d’autonomie,

Car, nous ne pouvons reporter la prise en charge de la dépendance sur les aidants familiaux, La Fédération du Rhône s’engage dans ce projet de société.

Nous vous proposons de participer à un groupe de travail (3 séances) sur la Dépendance :

Le Mercredi 11 Mai à 20h, en présence de Christiane Demontès, Sénatrice du Rhône.

Les inscriptions sont à adresser à : contact@partisocialisterhône.fr

Nous vous informons de plusieurs évènements :

–          Le Mardi 22 Mars : Ma santé et moi, MGEN.

–          Le Samedi 2 Avril : Appel à manifestation des professionnels de santé.

–          Le Jeudi 7 Avril : Appel à fermeture des cabinets de médecins généralistes.

–          Pétition sur le maintien des laboratoires de proximité : Appel de la Ligue des Droits de l’Homme

  • http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

Réforme de l’Aide Médicale aux Etrangers (AME)

Ecrit le & classé dans Communiqué.

Une atteinte à l’accès aux soins pour tous

Les sans-papiers les plus démunis devront payer 30€ pour être soignés. Cette mesure a été adoptée par les parlementaires de la majorité et validée par le Conseil Constitutionnel.

Pourtant, un rapport désavoue ces dispositions. Daté du 24 novembre 2010, un rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) recommande de ne pas instaurer de contribution financière pour avoir accès à l’AME, ni d’accord préalable à tous les soins hospitaliers coûteux.

Une des raisons avancées : « celui de risques sanitaires sérieux du fait des retards induits sur le recours aux soins ambulatoires par la population concernée ».

En clair, contrairement à ce que voudrait nous faire croire certains députés UMP, les économies réalisées par la mise en place de ces mesures seraient largement inférieures aux coûts induits par le retardement des soins pour les personnes concernées.

Une fois de plus, ce sont les plus vulnérables qui subissent la politique populiste et démagogue du gouvernement en place. Le Parti Socialiste s’associe aux associations qui dénoncent cette réforme.

Rabia Aziz, Secrétaire Fédérale à la Protection sociale et à la Santé

Le Progrès et J.M. le Pen : une complaisance choquante

Ecrit le & classé dans Communiqué.

Le bureau fédéral du PS du Rhône fait part de son effarement et de son incompréhension quant à l’invitation du journal le Progrès faite à Jean Marie le Pen dans le cadre de la rédaction d’un « Face aux lecteurs » prévue pour l’édition du 24 novembre prochain.

Lire la suite