Ecrit le .

Lyon, le 31 mai 2018

Réaction du PS du Rhône aux propos de Gérard Collomb sur le « benchmarking des migrants »

 

Le PS du Rhône et de la Métropole de Lyon a pris connaissance des propos de Gérard Collomb, prononcés lors d’une audition devant une commission sénatoriale.Le ministre de l’Intérieur estime que les migrants choisiraient leur pays d’accueil suite à un « benchmarking » destiné à étudier les meilleurs conditions de traitement.Cette vision ne correspond pas à la réalité et ces propos conduisent à stigmatiser les populations qui fuient leur pays pour des raisons politiques, des conflits ​ en laissant croire que celles-ci ne sont pas fondées.

Le rôle d’un responsable politique, qui plus est ministre, n’est pas de tenir des propos populistes visant à séduire éventuellement une frange de l’électorat sensible à une vision de repli sur soi où l’étranger serait l’ennemi mais bien d’expliquer la complexité du monde dans lequel nous vivons.

Gérard Collomb a décidément tourné le dos à son passé socialiste et humaniste. Le macronisme dont il se fait le théoricien n’est finalement que l’application d’une vision froide et utilitariste des rapports humains où la solidarité n’a guère sa place.

​Face aux questions migratoires, les socialistes préfèrent faire appel à la raison et à l’analyse approfondie des sujets. Les questions migratoires doivent se régler à l’échelle de l’Union Européenne et en relation étroite avec une politique de développement.

 

Yann Crombecque,

Premier secrétaire fédéral

Les commentaires sont fermés.