Ecrit le .

Lyon, le 17 mars 2018

Congrès fédéral : les candidats en lice pour animer la fédération

Samedi 17 mars 2018, à l’espace Jean Couty (Lyon 9e), les militant.e.s du PS du Rhône et de la Métropole de Lyon, se sont réuni.e.s en congrès fédéral en un moment à la fois grave, studieux et enthousiaste.

La direction collégiale- Sylvie Guillaume, Annie Guillemot & Gilbert-Luc Devinaz- et les mandataires départementaux de chaque candidat ont salué le travail de mobilisation des militant.e.s tout au long de ces semaines de débats politiques et qui ont déjoué tous les pronostics les plus pessimistes.

Cet engagement rassurant s’est traduit dans les urnes puisque la participation est en nette augmentation en comparaison aux derniers scrutins.

Les délégués du congrès ont ainsi approuvé à l’unanimité les résultats suivants :

Inscrits: 1842

Votants : 608

Blancs et Nuls : 10

Texte 3 d’ Olivier Faure, 335 voix soit 56, 02 % des suffrages exprimés

Texte 2 de Stéphane Le Foll, 122 voix soit 20, 40 % des suffrages exprimés

Texte 4 d’Emmanuel Maurel, 88 voix soit 14,72 % des suffrages exprimés

Texte 1 de Luc Carvounas, 53 voix soit 8,86 % des suffrages exprimés

Davantage encore qu’au niveau national, le scrutin du 15 mars dans le Rhône et la Métropole a donné une majorité nette à la méthode de travail proposée par Olivier Faure pour « La Renaissance » du Parti Socialiste.

Le prochain premier secrétaire fédéral devra ainsi transformer cet espoir en plan d’action fédéral pour son équipe.

Sont candidats à la direction de la fédération:

Jules JOASSARD, militant du Pays d’Ozon, mandataire départemental de Luc Carvounas.

Yann CROMBECQUE, militant de Villeurbanne, représentant d’Olivier Faure .

Adrien DRIOLI, militant de Saint-Priest, mandataire départemental d’Emmanuel Maurel.

Dans un esprit de rassemblement nécessaire à la refondation, Philippe PRIETO, représentant de Stéphane LE FOLL, a annoncé retirer sa candidature au poste de premier secrétaire fédéral et soutenir celle de Yann Crombecque.

Les militant.e.s ont ensuite fait part de leurs préoccupations et idées quant aux enjeux posés par la reconstruction politique, stratégique et interne du parti et de la fédération.

En conclusion de ce congrès, la direction collégiale a appelé les militant.e.s de la fédération à se retrouver le 22 mars prochain pour manifester et défendre les services publics contre les réformes du gouvernement d’Edouard Philippe.

Les commentaires sont fermés.