Ecrit le .

Communiqué de presse, Lyon, le 19 janvier

Jeudi 18 janvier 2018, les militants socialistes devaient se prononcer sur les règles d’organisation qu’ils souhaitaient voir évoluer ou non pour le prochain Congrès du Parti socialiste en avril prochain. Les changements proposés étaient issus des travaux de la commission nationale consacrée à la refonte des statuts et avaient été adoptés par le Conseil national du Parti socialiste le 9 décembre dernier.
Dans le Rhône et la Métropole, près de 400 militants ont participé à ce scrutin ce qui constitue une belle mobilisation pour un vote austère et aux aspects techniques, peu enclin à déplacer les foules. Au regard des 400 votants de fin septembre sur la feuille de route de la refondation, cela témoigne d’un noyau stable et toujours mobilisé de militants dans notre fédération.
L’aspect saugrenu, dirons-nous, de ce scrutin résidait aussi en la proposition de permettre aux adhérents non à jour de leurs cotisations 2017, voire même 2016, de ne payer que leur carte 2018 s’ils venaient voter au Congrès. On comprend donc aisément que ceux qui attendent légitimement le temps des motions et des débats de fond ne se soient pas bousculés aux urnes… Car, oui, pour voter ce jeudi 18 janvier, il fallait en revanche, bien être à jour de toutes ses cotisations…
S’il faut attendre les résultats nationaux pour savoir quels seront les changements définitifs apportés aux statuts, les militants du Rhône et de la Métropole de Lyon ont en tous cas résolument choisi l’ouverture et disent :
Bienvenue aux sympathisants pour travailler sur les contributions thématiques !
Bienvenue aux récents adhérents pour voter au Congrès !
Bienvenue aux camarades qui hésitent à reprendre leur carte !
Ce ne sont pas les procédures et le corps électoral qui refonderont le parti mais sa capacité à susciter une dynamique autour d’une ligne politique cohérente. Alors, désormais, place aux débats et en route pour la refondation !

La direction collégiale fédérale du PS du Rhône et de la Métropole de Lyon.

Sylvie GUILLAUME, Annie GUILLEMOT, Gilbert-Luc DEVINAZ

Les commentaires sont fermés.