Ecrit le .

Au nom du Parti Socialiste du Rhône, je tiens à exprimer ma peine à l’annonce hier de l’assassinat de la députée britannique Jo Cox
Ce meurtre, qui intervient en pleine campagne sur le référendum portant sur le maintien ou la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, marque une rupture, un tournant, dans notre histoire collective.De part son parcours et son engagement Jo Cox était l’icône d’un socialisme moderne et pro-européen. Jo Cox est née et a grandi à Batley, dans le West Yorkhire. Issue d’un milieu populaire, elle est la première de sa famille à être diplômée de l’enseignement supérieur. Après ses études à Cambridge elle a travaillé pour des organisations non gouvernementales dans le monde entier et s’est consacrée à la protection de l’enfance.
Elue en 2015 députée de la circonscription de Batley elle prend la tête la vice-présidence du groupe parlementaire sur la Syrie qu’elle a elle-même créé.
Ces dernières semaines, critiquant l’attitude du président du Labour, elle s’est impliquée corps et âme dans la bataille pour que son pays reste dans l’Union. Alors que les pro-Brexit mettent en avant la nécessité de stopper l’immigration est-européenne elle poste un dernier tweet pour affirmer que « l’immigration est une préoccupation légitime mais ce n’est pas une bonne raison pour quitter l’UE ».
Ce meurtre, commis par un nationaliste d’extrême droite, est une attaque contre les valeurs de progrès social, d’humanisme, et de démocratie.
Nos pensée vont à ses proches et en particulier à son mari et à ses deux jeunes enfants.
En souvenir de cette femme énergique qui croyait en un monde meilleur nous devons plus que jamais poursuivre notre combat pour la paix et pour la construction européenne.

David KIMELFELD
Premier secrétaire fédéral

Les commentaires sont fermés.