Ecrit le .

Pour ce premier tour des élections régionales, je fais le constat terrible et inquiétant que le FN se place, au niveau national, en tête des suffrages exprimés au premier tour.
A l’heure où notre République est éprouvée par le terrorisme, les électeurs se sont détournés des partis républicains qui sont pourtant les seuls à même d’incarner et de défendre nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.
Bien que prédit par les sondages, c’est un séisme politique.
En même temps, en région Rhône-Alpes comme nationalement, le bloc de gauche reste la première force politique devant le FN et LR.
Nous devons entendre ce message de nos concitoyens. Il nous confère une responsabilité d’autant plus grande, tant dans notre attitude immédiate que dans les réponses que nous parvenons à leur apporter.
La situation que nous traversons est grave et il nous faut être à la hauteur des exigences de l’Histoire. En premier lieu, nous devons faire tout notre possible pour barrer la route aux extrémismes, dans l’union et avec clarté.
J’appelle donc l’ensemble des forces de gauche et républicaines à se rassembler et à faire bloc contre l’extrême droite mais aussi, en Rhône-Alpes, contre la droite extrême de Laurent Wauquiez, qui prônent des valeurs contraires à nos principes fondamentaux et humanistes.
Notre région Auvergne Rhône Alpes doit rester dynamique, solidaire, innovante, ouverte ; pour que l’emploi, la culture, l’éducation, la formation, la sécurité et l’insertion de tous restent les priorités de notre grande Région, j’appelle tous les progressistes et les humanistes à se rassembler derrière Jean-Jack Queyranne.

David Kimelfeld
Premier secrétaire fédéral

Les commentaires sont fermés.