Ecrit le .

Le BF nouvellement élu, réuni pour sa premier séance le 15 juillet ,a adopté a l’unanimité une motion de solidarité avec peuple grec.
L’adoption par le parlement grec de l’accord intervenu dimanche 12 juillet ouvre la voie à un nouveau plan d’aide de 80 milliards d’euros sur 5 ans et éloigne la perspective d’un « Grexit » massivement rejeté par le peuple grec et qui aurait livré le pays à un chaos politique et social.

Réuni en Bureau fédéral, le Parti socialiste du Rhône salue l’engagement et la détermination de François Hollande et de la France pour parvenir à un accord et préserver l’unité de la zone Euro.

Si la ratification de cet accord était une étape indispensable pour répondre à l’urgence de la situation, elle ne saurait toutefois constituer une réponse viable et définitive pour permettre à la Grèce de sortir de cette crise et de renouer avec la croissance. Le Bureau fédéral fait part de sa préoccupation face aux nouvelles mesures d’austérité demandées au peuple grec alors que le PIB y a d’ores et déjà chuté de 26% en 5 ans et que le chômage y a été multiplié par trois. Il partage également l’analyse du gouvernement grec et du FMI selon laquelle le plan adopté serait insoutenable sans une restructuration massive de la dette.

Le Parti socialiste du Rhône réaffirme sa pleine et entière solidarité avec le peuple grec et invite la France à poursuivre ses efforts pour que la question de cette restructuration soit rapidement inscrite à l’ordre du jour.

Plus largement et face aux égoïsmes nationaux qui sont apparus au grand jour à l’occasion de ces négociations, nous soutenons toute initiative des partis socialistes, sociaux-démocrates et progressistes européens pour faire converger leurs propositions d’un fonctionnement plus démocratique et solidaire de la zone euro. Nous refusons le clivage binaire et stérile entre acceptation des politiques d’austérité et contestation radicale de la construction européenne, qui ne peut que nourrir la poussée des partis populistes et xénophobes en Europe.

 

 

Les commentaires sont fermés.