Ecrit le .

A l’occasion de sa venue à Bron, Jean-Christophe Cambadélis a repondu au Progrès revenant sur les enjeux de nos États généraux et sur les fondements de notre parti.
Publié le 02/10/2014 – Le Progès
RENCONTRE AVEC JEAN-CHRISTOPHE CAMBADÉLIS PREMIER SECRÉTAIRE DU PARTI SOCIALISTE.
« Pour enclencher les réformes, il faut lever les conservatismes»
Vous êtes en déplacement aujourd’hui à Bron, dans le Rhône, dans le cadre des Etats généraux du PS. De quoi s’agit-il ?
Il s’agit de reconstruire la carte d’identité du PS.
Le monde a changé, nous le voyons dans la guerre que nous venons de déclarer au terrorisme.
Par ailleurs, notre modèle social a changé, nous devons en parallèle faire face à nos déficits.
Enfin, nous sommes passés à une forme de tripartisme avec la présence du FN.
Le PS doit être en capacité de s’adapter à toutes ces évolutions.
Le PS a perdu son identité ?
Nous devons faire un travail de refonte et de réorganisation du parti.
Le PS doit être plus moderne, nous conservons les structures depuis la SFIO avec un fonctionnement de haut en bas. Or, la communication aujourd’hui est horizontale.
Il nous a fallu intégrer les nouveaux vecteurs de la communication.
Bref, en décembre, le PS fera peau neuve !


A lire l’intégralité de l’interview ici

Les commentaires sont fermés.