Ecrit le .

Cher(e) camarade
Après la séquence électorale des municipales et des européennes, j’ai choisi, avec l’équipe fédérale, de faire le pari de relancer notre parti. Je veux d’abord remercier tous ceux d’entre vous qui se sont déjà investis dans cette démarche et qui sont venus s’exprimer et échanger lors des 8 réunions organisées sur tout le territoire du Rhône entre le 11 juin et le 11 juillet.

En accord avec la feuille de route présentée par Jean-Christophe Cambadélis lors du Conseil national, j’ai donc fait mienne sa volonté de reformuler notre socialisme, rénover notre organisation et notre militantisme, rassembler la gauche.

Nous n’avons plus le choix car nous savons que le péril pour le parti, pour la gauche, est grand si nous ne parvenons pas à nous adapter. Mais au-delà du constat, partagé, nous devons sans plus attendre définir les contours de la réflexion et les modalités de travail qui seront les nôtres, avec un seul objectif : que notre parti sorte modernisé et rassemblé de la crise que nous traversons.

Il s’agira bien sûr d’un travail d’ampleur nationale, mais la fédération du Rhône y prendra toute sa place. Aussi, comme je l’avais annoncé lors d’un précédent Conseil fédéral, je souhaite que chacun d’entre nous, chaque militant, prenne part aux états généraux du PS du Rhône. Dire ce qu’est un socialisme moderne, ce n’est pas un débat secondaire.

Cette réflexion en profondeur que nous allons mener doit dépasser les clivages de courants, car pour cela viendra le temps du congrès. Ces états généraux, dès lors qu’il y sera question de l’identité de notre parti, dont nous serons ensuite tous porteurs, doivent appartenir aux militants. A tous les militants. Nous venons de terminer le tour des sections avec l’équipe fédérale, qui a permis de recueillir vos analyses tant sur les élections municipales et européennes que, plus largement, sur la situation de notre parti et nos perspectives.

Nous avons, à partir de là, tracé des axes de réflexion que tu trouveras ci-joint. J’ai souhaité les regrouper en trois grands thèmes, qui sont ceux qui traversent nos états généraux :
►Pour un socialisme moderne : reformuler notre socialisme dans un monde qui a profondément changé
► Pour un parti moderne : rénover notre organisation et notre militantisme pour s’adapter à un terrain nouveau
► Pour une gauche rassemblée : redéfinir ensemble nos bases communes avec nos partenaires de gauche, écologistes et progressistes.

L’organisation pratique de ces états généraux est à présent en cours, sur tout le territoire, par le biais des secrétaires de section, aidés par un comité de pilotage fédéral, dans la mise en place d’ateliers de travail militants thématiques.
– Ces groupes de travail seront organisés (tant que possible) sur la base des limites territoriales qui correspondent aux circonscriptions législatives, afin de dépasser les clivages traditionnels internes à nos sections.
– Il s’agit de choisir, par territoire, quelques thématiques et nous t’invitons donc à t’en saisir et à faire connaître tes préférences à ton secrétaire de section.
– La liste jointe n’est pas exhaustive et tu peux, si tu le souhaites, soumettre à ton secrétaire d’éventuelles propositions ; il relayera auprès de la fédération.

L’objectif est d’organiser ces ateliers de travail au cours du mois de septembre, afin de pouvoir retourner à la fédération les premières contributions avant le 30 septembre.

Nous pourrons ainsi faire un point d’étape lors du Conseil fédéral du 6 octobre. Ensuite et jusqu’au 15 novembre, date prévisionnelle pour les conclusions de nos états généraux du Rhône, les travaux pourront continuer dans les groupes de travail afin de parvenir à des contributions définitives. Parallèlement, il sera proposé, en fonction des thèmes choisis, d’associer à votre travail dans cette deuxième période des représentants de la société civile et de la communauté scientifique. Les modalités de cette étape demeurent encore à définir dans le détail.

Enfin, sur demande du national et pour une meilleure coordination fédérale, nous constituons parallèlement un comité de pilotage fédéral de ces états généraux, dans lequel chaque circonscription disposera au moins d’un référent-coordinateur pour soutenir les secrétaires de section dans leur travail. Dès à présent, nous comptons sur toi pour t’investir dans ces états généraux, t’emparer des thématiques proposées, te mettre en lien avec ton secrétaire de section et participer activement à la réussite de cette grande réflexion commune absolument essentielle.

Dans l’attente de te retrouver à la rentrée, je te souhaite, cher(e) camarade, une très bonne pause estivale.

Amitiés socialistes,

David Kimelfeld
Premier secrétaire fédéral du Rhône

Les commentaires sont fermés.