Ecrit le .

Douze mois à peine après l’entrée en action de nos parlementaires et du gouvernement, 14 engagements du Président de la République, soit près d’un quart, ont été réalisés et la moitié est engagée. Ce travail pour le redressement budgétaire, productif et éducatif de notre pays dans la justice, les socialistes doivent en être conscients et fiers. Pour autant, l’action continue. Un nouveau chantier, essentiel pour la France, vient de s’ouvrir avec l’adoption par le Sénat de l’article 20 du projet de loi de décentralisation créant la Métropole.

Lyonnaise. Un signe fort pour une loi ambitieuse qui doit moderniser notre organisation territoriale pour la rendre plus claire et plus fluide. En clarifiant la répartition des compétences, en organisant la coopération entre niveaux de collectivités, la volonté est à la fois d’encourager le dynamisme des territoires et d’assurer l’équité entre eux.

Vecteur de simplification de l’organisation administrative dans l’agglomération, la future Métropole est avant tout un projet au service du développement de tout le territoire du Rhône et au service de ses habitants.

En matière de transports et de mobilités, d’économie et d’emplois, de logement, d’éducation, de solidarités, la métropole agira comme une locomotive dont le rayonnement bénéficiera à l’ensemble des rhodaniens et des rhônalpins.Elle constitue par ailleurs un atout pour les communes, non seulement maintenues mais renforcées dans leur action de proximité et en tant qu’interlocuteurs privilégiés.

En travaillant dès à présent en complémentarité, à l’intérieur et en dehors de la Métropole, il nous appartient de construire un développement équilibré et une collectivité solidaire. Il nous revient de s’assurer que cela profite à chacun.

Bien sûr, cette ambition pour le Rhône et sa région, innovante, appelle à moderniser nos pratiques et à envisager l’avenir sous un nouvel angle. Je me réjouis de l’union des sénateurs de la majorité présidentielle, socialistes, radicaux et écologistes, autour de ce projet d’avenir pour le département du Rhône et la région Rhône-Alpes.

Dans la droite ligne du projet de François Hollande pour la croissance et pour la justice, le processus métropolitain requiert toute notre implication.

David Kimelfeld
Premier Secrétaire fédéral

Les commentaires sont fermés.