Ecrit le .

Les militants du Rhône ont voté pour le 2e tour de l’élection du premier secrétaire national. Dans le Rhône, Martine Aubry rassemble 992 voix soit 43% des suffrages, Ségolène Royal recueille 1281 voix soit 56%

Le détail des résultats en cliquant ici

3 Réponses à “2e tour du vote sur le 1er secrétaire national”

  1. Sylvie ROCHARD

    Bonjour à tous, quelle catastrophe ces soupçons d’irrégularité de part et d’autre! Rien ne sert de palabrer à ce sujet ni de s’apitoyer, IL FAUT AGIR VITE. Il n’y a pas d’autre solution, IL FAUT REVOTER quelle que soit l’issue du scrutin.

    Restaurer l’unité dans le parti sera de l’ordre de l’impossible si au moins la moitié des adhérents/militants n’accorde aucune légitimité à Martine Aubry à cause de ces irrégularités, si le doute subsiste, s’il n’est pas levé. IL faut bien différencier le vécu des militants et celui des dirigeants. Il est de l’intérêt de tous dans le parti de retourner aux urnes faute de quoi j’entrevois aisément des rancoeurs qui vont s’éterniser, une impossibilité à retrouver l’unité ( déjà pas facile sans les soupçons d’irrégularité ), une division irrécupértable, une démobilisation, une démolition du parti, un élan brisé et un départ massif d’adhérents. Ou iront-ils? Rejoindre Mélanchon? Besancenot? ( j’en connais qui l’ont déjà rejoint ), rejoindre Bayrou? J’attends que nous fassions tous preuve de RESPONSABILITE, militants et dirigeants. L’image que nous donnons de nous à tous les français et au-delà de nos frontières est déplorable à juste titre, reprenons nous! Ma colère est terrible et ma tristesse intense. La crise financière donne raison aux socialistes, nous sommes LA solution pour un avenir meilleur et nous nous engluons dans des querelles stériles, dans la petitesse, la bassesse et l’irrespect comme réponse en miroir fa

  2. benyahia

    il faut passer a autre chose . Nous nous decredibilisons avec ses joutes et autre disputes infantiles

  3. Samuel

    Camarades,
    Il suffit d’attendre la décision du Conseil national demain mardi, et œuvrer dans la reconstruction de la plus grosse force politique de France.