Ecrit le .

Christianne Demontes (rond)Ne boudons pas notre plaisir ! Dans le Rhône comme dans le reste du pays, les élections locales ont constitué une grande victoire pour la Gauche. Les efforts des militants, des élus sortants, des candidats et de leurs équipes ont été récompensés.

Il nous faut apprécier cette victoire, en expliquer les causes et en juger la portée pour en tirer toutes les conséquences utiles pour le parti socialiste, bien sûr, pour la gauche elle-même et pour le pays. 10 mois après la Présidentielle, la morgue, l’impudence voire l’autisme du Gouvernement ont été clairement condamnées. La politique injuste et inefficace de la Droite a été lourdement sanctionnée. Le Président autoproclamé du pouvoir d’achat s’est révélé être celui de la rigueur pour tous les Français sauf pour ses clients politiques qui ont pu bénéficier des 15 milliards de cadeaux du paquet fiscal.

Aujourd’hui, le réseau des collectivités gérées par des socialistes, régions, départements, villes et villages nous donne désormais une grande responsabilité. Nous disposons de compétences et de moyens d’actions significatifs qu’il faut actionner avec cohérence et efficacité pour soutenir nos concitoyens et pour prouver notre capacité à conduire autrement les affaires du pays. C’est dans cet objectif que le Conseil National du 25 mars a créé un Conseil des Territoires.

Il convient également d’utiliser au mieux ce mandat d’opposition à la politique clientéliste du Président de la République qui met à mal le pacte républicain. Pourtant ces scrutins locaux ne constituent qu’une étape dans la reconquête. La prochaine, dès le mois de juin, sera une Convention de notre Parti au cours de laquelle seront révisé la déclaration de principe et les statuts de notre Parti et où nous travaillerons trois nouveaux chantiers thématiques : celui de la protection sociale, celui de la réforme des politiques publiques et celui de la préparation de la Présidence française de l’Union européenne. Viendra ensuite notre Congrès au cours duquel nous définirons l’orientation du PS, la base à partir de laquelle nous pourrons convaincre nos concitoyens de la justesse de nos analyses. Les Français comptent sur nous. Ne les décevons pas. Je compte sur vous.

Christiane Demontès,

Première secrétaire fédérale

Les commentaires sont fermés.