Ecrit le .

Retrouvez ici le point de vue de Cyril Michel, délégué fédéral services publics du PS du Rhône

Les services publics ont presque tous été dans le collimateur de l’UMP depuis 2002. Soit l’attaque fut sous forme de restrictions budgétaires drastiques pour la fonction publique (Education Nationale, Santé, …) soit elle prit l’aspect de multiples processus de privatisations engagés pour les entreprises publiques (Autoroutes, La Poste, …). C’est au final l’idée même de la gestion de certaines activités par l’Etat qui est remise en cause!

 

Cette volonté de ce gouvernement s’exprime totalement dans la fusion entre GDF et Suez. Dans un domaine aussi emblématique que l’énergie, cela représente l’occasion de faire sauter un verrou décisif notamment en ce qui concerne le principe, fondateur de notre République, d’égalité de traitement et d’accès des usagers. En cas de crise, cette idéologie libérale aura des effets dévastateurs sur les conditions de vie de nos concitoyens!

 

Les services publics, en particulier ceux organisés en réseaux, nécessitent de lourds investissements sur le long terme que le jeu du marché, basé sur la maximisation du profit immédiat, ne peut garantir. L’Europe libérale nous parle de services d’intérêts généraux et de concurrence libre et non faussée. On répond en citant l’état déplorable et dangereux des voies ferrées britanniques ou l’effet de la dérégulation sur les prix dans le domaine de l’électricité (en France, les entreprises ayant quitté EDF ont vu leur facture baisser légèrement au début puis les tarifs se sont envolés). Les peuples devraient pouvoir exercer leur liberté de choix sur tous ces aspects et ils parleraient peut-être de biens publics!

 

A l’inverse de cette soumission libérale conduisant l’UMP à sacrifier les services publics qui sont pourtant des outils majeurs de cohésion sociale et d’aménagement du territoire, le Parti Socialiste s’engage à renforcer les services publics existants pour le libre accès de tous les usagers et l’égalité entre les territoires. Une société fraternelle et solidaire est à ce prix !

Un Réponse à “Point de vue : GDF la dernière cible ?”

  1. Alpagut

    Je suis entièrement d’accord avec vos idées. L’égalité des chances et la fraternité étaient les valeurs sûres de la France qu’on a en train de perdre à toute vitesse…