Ecrit le .

Franck Sérusclat

Lire l’allocution pronnoncée par Christiane Demontès, 1ère secrétaire fédérale du PS du Rhône

« Pour ma part, je veux vous parler de l’homme politique socialiste, celui qui a contribué à la transformation du Parti Socialiste dans les années 1960. Il a été 1° Secrétaire Fédéral du Rhône an moment du Congrès d’Epinay, entraînant avec lui de nouvelles générations de militants. Je suis d’ailleurs frappée de voir combien de jeunes étudiants en Sciences Politiques se sont entretenus avec Franck Sérusclat pour comprendre l’évolution du Parti Socialiste dans cette période. Franck Sérusclat a marqué de son empreinte, au côté de François Mitterrand, au sein de la Convention des Institutions Républicaines, puis, à partir du Congrés d’Epinay, au sein du Parti Socialiste, cette page d’histoire, où l’heure était à la reconstruction du P.S.

Homme de « culture et d’éducation », Franck Sérusclat a été, de 1977 à 1999 un sénateur actif, très actif : un « sénateur de la transformation ».Il suffit pour s’en convaincre, de taper son nom sur Internet pour le voir apparaître sur plusieurs centaines de sites.

Citer les sujets abordés par Franck Sérusclat, ses propositions de lois, les résolutions auxquelles il a contribué, c’est prendre le risque d’en oublier beaucoup.

Je m’y risque tout de même.

– scientifique et précurseur, il a su, avec son collègue Claude Huriet, donné le cadre législatif indispensable à l’organisation de la recherche et de la protection des patients dans le secteur biomédical. Ce texte d’avant-garde est à la base de la recherche clinique universellement reconnue, que mènent des organismes publics tels que l’Agence Nationale de Recherche sur le SIDA, l’INSERM ou les Centres Hospitaliers.

– une vision de la société empreinte de justice et d’humanisme ; Franck n’a pas seulement œuvré dans le domaine scientifique, il s’est emparé de bien des sujets concernant notre quotidien. Avec détermination, il a inscrit son action dans la recherche d’une plus grande justice. L’humanisme, l’attention qu’on doit accorder aux plus fragiles d’entre nous aura toujours été au centre de ses préoccupations. Propositions de loi tendant à lutter contre les discriminations sexistes, à réprimer les discriminations à l’encontre des handicapés , à ouvrir de nouvelles possibilités de recours aux victimes de certains accidents du travail, à supprimer la pénalisation de l’auto-avortement, à augmenter l’indemnité due aux salariés en cas de licenciement survenu pour une cause non réelle et sérieuse, à protéger les personnes contre les discriminations effectuées par les compagnies d’assurance en raison de leur état de santé et de leur handicap.

-acteur des avancées de la gauche : Franck Sérusclat a été de tous les combats de la gauche en faveur du progrès social .Il a, dans cette chambre conservatrice qu’est le Sénat, défendu toutes les grandes lois présentées par les gouvernements, de Pierre Mauroy à Lionel Jospin. Il a été de ceux qui ont voté l’abolition de la peine de mort, qui ont instauré les lois Auroux, le RMI, la décentralisation…de ceux qui voulaient sans cesse que l’engagement politique soit au service de l’intérêt général, de la solidarité et de la justice sociale.

– un engagement déterminé en faveur de la paix ;pacifiste militant, mettant la force de ses convictions au centre de son engagement, Franck Sérusclat sera l’auteur, un an après l’engagement de la France au Koweit, d’une proposition de loi relative au désarmement unilatéral de la France.

– un engagement citoyen : Maire de Saint-Fons de 1967 à 1995, ville aux multiples richesses culturelles, Franck Sérusclat militera en faveur de textes renforçant la logique d’intégration républicaine. En 1989, année du bicentenaire de la Révolution, il cosignait une proposition tendant à accorder le droit de vote aux ressortissants étrangers pour les élections municipales dans leur commune de résidence. Précurseur, fut Franck Sérusclat…

– L’éthique était une valeur fondatrice de l’engagement politique de Franck. Dès 1988, il cosigna une proposition de loi instaurant un contrôle, à priori de l’éligibilité des candidats aux élections municipales dans les communes de plus de 3500 habitants. Trois ans plus tard, dans la même logique, il co-signera une résolution visant à la création d’une commission d’enquête sur le financement des partis politiques et des campagnes électorales sous la 5° République.

– L’Ecole républicaine : comment ne pas faire mention de l’implication de Franck Sérusclat pour l’école de la République, et en faveur du développement et de la diffusion de la connaissance ? Rappelons seulement sa contribution à la réflexion sur l’accès de tous à la société de l’information, au risque que celle-ci creuse encore plus les inégalités.

A l’évocation de toutes ces contributions, on sent bien que Franck Sérusclat était, sur bien des sujets,un précurseur, un visionnaire, qui voyait, avant les autres, les évolutions nécessaires de notre société.

Nous pouvons être fiers aujourd’hui, au moment du souvenir, des chemins qu’il nous a ouverts.
Fiers aussi, et heureux, d’avoir croisé sa route, ou, pour certains, d’avoir parcouru un bout de chemin avec lui.

Notre tristesse domine aujourd’hui. C’est un guide que nous avons perdu. Mais au fil des jours, des mois, des années à venir, c’est son exemple qu’il nous faudra suivre, d’un socialiste qui portait haut les valeurs de l’humanisme, et de la laïcité.

Merci, Franck, pour l’ensemble de ton œuvre. »

Un Réponse à “Disparition de Franck Sérusclat”

  1. gallo

    j ai encore en tete les propos d un homme qui s attella profondement a donner sens au mot solidarité….je suis fier et heeureux de la confiance qu il m accorda avec jacqueline vottero…..un socialiste vrai